Dans le livre de conversations "Révérence à la vie", Théodore Monod (1902-2000), scientifique naturaliste biologiste, explorateur, érudit et humaniste français, a une phrase qui fait écho au coaching de vie. A une question de son interlocuteur sur ses croyances, sa religion, sa vision de la vie, Théodore MONOD répond :  "Ma doctrine, c'est la montagne unique que nous gravissons par des sentiers différents. Il vaut mieux ne pas trop lorgner sur le chemin du voisin".
En quoi cela peut-il apporter un éclairage sur le processus d'accompagnement Coaching de vie ? 
Lorsque nous faisons face à une crise, qu'elle soit superficielle ou profonde, c'est que nous avons une incertitude sur le chemin à prendre pour la suite de notre vie, que nous sommes en saturation par rapport à la situation existante, que nous sommes dans le brouillard. Dans ce cas, la tentation est forte de regarder ce que font les autres, ou d'écouter les conseils des amis souvent pleins de bienveillance. C'est une solution qui sera imparfaite. En effet, qui vous connait le plus au monde ? Vous, évidemment. Même si l'entourage et le contexte sont présents, c'est au regard de vos propres ressentis, ressources méconnues,  et objectif déterminé à partir d'un besoin profond (que l'accompagnement du coach vous permettra d'identifier) que vous pourrez enclencher le mouvement sur votre propre chemin vers le sommet de la montagne.
Envie d'avancer sur votre propre chemin ? Le coach que je suis est prêt à vous accompagner.