Se découvrir peut être une formidable aventure

Le Coaching de vie, 

une alternance de nomadisme et de sédentarité


Créer du mouvement en sécurisant 

Une personne (ou un couple) qui vient voir un coach de vie a décidé de sortir de la situation récurrente dans laquelle il se trouve. Je vois avant cette action des personnes qui tournent en rond, non pas d’ennui, mais plutôt comme des personnes ne trouvant pas le chemin vers l’étape suivante. Il y a du mouvement intérieur, mais il est toujours le même. Il est reproduit en boucle, il devient un automatisme (le sillon que nous parcourons inlassablement, renforçant ainsi sa profondeur et la difficulté à en sortir). Si cette automatisme ne produit pas les résultats attendus par la personne ou le couple, il peut tirer vers le bas, s’approfondir puis se figer. Le coach de vie est un créateur de mouvement. Il invite à travers sa présence, le cadre du coaching, le contrat, à lancer de nouveaux mouvements, des mouvements qui sont des déséquilibres impliquant la recherche d’un nouvel équilibre (transitoire). La création de mouvement, ou de déséquilibre peut provenir de la suppression des éléments bloquants, pesants, identifiés grâce aux outils, aux questions, au contexte proposé. En retirant un élément de la pyramide de cailloux, le cairn, que nous avons constitué avec le temps et qui symbolise une situation statique, la pyramide va bouger pour retrouver un autre équilibre. Pour cela, il est nécessaire d’identifier les éléments bloquants, suffisamment portants, souvent à la base ou au cœur de la pyramide. Ce sont des éléments qui sont cachés par l’extérieur de la pyramide : nous ne les voyons pas, mais rapidement, nous nous rendons compte qu’ils sont au centre, qu’ils sont lourds et que leur suppression, ou leur simplification en plus petits morceaux de cailloux peut nous permettre de bouger.

équilibre et harmonie temporaire

Passer de nos énergies fossiles à nos énergies renouvelables

Par analogie, les astrophysiciens travaillent actuellement à la découverte de la matière noire. On ne sait pas ce que c’est, mais les calculs mathématiques indiquent que pour équilibrer les équations décrivant l’univers, il y a une matière inconnue qui représente 70 % du poids de l’univers - Concrètement, cela veut dire que nous ne connaissons que 30% de ce qui constitue l’univers - en est-il de même pour nous par rapport à notre connaissance de nous-même ? Cette matière noire est accompagnée d’une énergie noire qui est également inconnue à ce jour. Notre aventure en tant que client coaché n’est-elle pas d’une certaine manière l’exploration vers une matière et une énergie, qui nous sont inconnues et qui pourtant structurent notre univers intérieur et par écho notre monde extérieur. On sait qu’il existe quelque chose en nous à explorer. C’est un mouvement, c’est un voyage, c’est une aventure, et cette aventure a toujours caractérisé l’Homme.  C’est justement cette capacité à explorer, à s’aventurer, qui a permis le développement de notre espèce. La découverte de la matière noire et de l’énergie noire pourrait permettre à L’Humanité de s’affranchir des énergies fossiles. La découverte de notre matière noire intérieure (noire ne signifie que le fait qu’elle nous est inconnue et pas une notion négative) et de notre énergie noire peut nous permettre de nous affranchir de nos habitudes fossiles.

Le monde du dehors est aussi vaste que le monde du dedans

Etre coaché : un voyage jusqu'au prochain campement

Les premiers hommes étaient en mouvement, des nomades, jusqu’à la sédentarisation il y a environ 10 000 ans. Les scientifiques s’accordent à dire que cette sédentarisation a eu un impact majeur sur le développement de l’humanité : croissance en nombre, sécurisation de l’alimentation avec l’invention de l’agriculture. L’autre facette de cette sédentarisation a été une limitation des échanges génétiques, que certains décrivent comme un appauvrissement. Notre relation à la nature, à l’environnement a été révolutionnée. Nous sommes devenus exploitant de cette nature. Avec cette évolution, l’homme a fait le deuil de son nomadisme. Je serai réducteur ou j’aurai une vision réductrice si je disais qu’en abandonnant son nomadisme, son mouvement physique, l’homme a cessé son mouvement intérieur. Cette sédentarisation a permis le développement de civilisations et la naissance des sciences et des techniques.


En tant qu’être humain, en tant que "coaché", vivre une alternance de nomadisme et de sédentarisation me paraît être une option intéressante. A travers cette analogie apparaissent l’énergie exploratrice et l’énergie conservatrice, présente de manière variable en nous, en fonction du temps. Je me pose, je construis, je développe puis je repars explorer, et ainsi de suite. C’est un cycle, c’est la matérialisation de la permanence de l’impermanence.


Etre coaché pourra vous permettre d'avancer jusqu'au prochain campement, une nouvelle période de stabilisation, un système différent, répondant à votre besoin du moment...

Alors, prêt(e) à tenter l'aventure, en toute sécurité ?



Humanité, partage, joie, émerveillement et simplicité